Hélènou Tricot et Fourrure

Pour nous, le respect de l’environnement et des animaux est très important.  La mode nous incite parfois à mettre de côté nos valeurs profondes pour être « tendance ».   Souvent, il est possible de créer des accessoires merveilleux avec ce que nous avons  déjà et c’est le cas lorsqu’on parle de fourrure et de cuir.

 

En ce début mars, nous avons rencontré une jeune entrepreneure qui a le vent dans les voiles et qui vous propose des solutions écologiques, éthiques et économiques pour être à la mode.  Au départ, j’ai contacté Hélène, l’artiste derrière Hélènou, pour « pimper » mon « vieux » manteau North Face.  Je l’avoue, mon manteau était en très bonne condition, me gardait au chaud et de style classique, il n’était pas du tout démodé.  Je n’avais pas de raison valable de le changer.  Par contre, le tour de mon capuchon en fourrure synthétique ressemblait au pelage de Garfield après une nuit sous la pluie. 🐱🌧 Hélène m’a donc proposé de remplacer ma bordure « chat de gouttière » par une bordure de fourrure recyclée extraite d’un manteau qu’elle avait déjà en sa possession et qui serait utilisé jusqu’au dernier cm carré disponible.  Mais qui est Hélènou ?  Voici son histoire …

 

 

L’histoire d’Hélènou

 

De Hélène à Hélènou

 

J’ai gradué en Design de Mode au Cégep Marie Victorin en 2010 et je me suis spécialisée dans le travail du cuir et de la fourrure. J’adore le côté création dans le design, mais l’industrie actuelle du prêt à jeter et du je copie le voisin, m’a désillusionné.

 

J’ai donc pris mon sac à dos et je suis partie durant 2 ans. À mon retour, les idées pullulaient dans ma tête. Je produisais pour le plaisir avec ce qui me tombait sous la main, sans intention de vendre. J’avais accumulé beaucoup de matières durant mes études. J’épuisai mes réserves et voulus me procurer de nouveaux matériels, mais mon compte de banque d’ex voyageuse me freina.

 

Je me suis tournée vers le meilleur financement sans intérêt ; ma mère. Mais elle me répondit : « Vends donc tous les foulards qui s’accumulent dans ton atelier et tu pourras t’en acheter. »  Lors d’une soirée « style Tupperware » j’ai vendu pour la somme de 800$ ce qui devint le fond de roulement d’Hélènou Tricot et Fourrure.

 

 

Les matières utilisées

 

La fourrure, une matière controversée

 

J’ai décidé de travailler les matières naturelles et nobles en soucie de l’environnement, puisque nous vivons dans une société de consommation, je préfère utiliser des matières qui sont biodégradables majoritairement. La fourrure est symbolique pour le Québec, sans la trappe,  on ne connaîtrait pas le Québec d’aujourd’hui. Si nous reculons de quelques époques, un manteau de fourrure était un essentiel dans la garde-robe d’une femme qui se respectait, elle se devait d’avoir son étole de vison ou manteau de renard pour la messe du dimanche. Elle le portait pour les occasions spéciales, c’était un signe de prestige.

 

 

Le recyclage

 

J’ai la chance de faire revivre des souvenirs qui dorment dans les garde-robe, sous-sol et grenier des Québécois. Des héritages qui n’attendent que de se convertir en coussins pour embellir votre salon, de devenir la paire de pantoufles la plus chaude que vous aurez portée. Je suis fière de recycler, c’est beaucoup plus de travail, mais le résultat est unique. Saviez-vous que certaines fourrures bien entretenues peuvent se conserver près de 100 ans. Il y a énormément de propagande sur la fourrure, dans certain cas, il est important d’aller vérifier les sources.

 

 

Les produits offerts par Hélènou

 

Au départ, je produisais seulement des foulards crochetés avec des insertions de fourrure recyclée. Puisque la demande grandissait un ami m’aidait pour la production du crochet. Je me procurais les retailles de fourrures de grosses entreprises qui allaient jeter carrément leurs choux gras.

 

Avec l’expansion et le bouche à oreille, mes produits étaient distribués dans 3 points de ventes, puis 4, 5, 6, 7,… jusqu’à 16 dans la 4ième année.  Entre temps, j’avais élargi mon éventail de produits ;  foulards,  cache-oreilles, bandeaux, pompons sur cordon, toutous, pantoufles, coussins, sacoches, bijoux, tuques…

 

Les produits étaient aussi disponibles en ligne sur le site http://www.helenou.com.  Je suis derrière les broches à tricoter, le crochet, la machine à coudre, la caméra, l’ordinateur, le téléphone, la calculatrice, le volant pour visiter les boutiques…  Depuis 2 ans, des grand-mamans sont rémunérées pour la partie tricot et crochet. Elles sont contentes de participer et d’avoir de nouveaux projets. Je leur fourni un exemple et les matières et ensuite elles le reproduisent. Depuis le début j’ai déménagé quelques fois.  Actuellement, mon atelier est dans les Laurentides et j’ai la chance de travailler à la maison.

 

 

C’est un grand honneur pour Mon plan A de vous présenter et de vous offrir quelques pièces réalisées par Hélènou.  Nous sommes fiers de donner une seconde vie à des matériaux aussi beaux. Merci beaucoup Hélène ! 💗

Merci à Alain Bellefleur pour la magnifique photo 📷 en tête de l’article.

Yannick et Sandra

Mon plan A